"Labyrinth of my mind" Mihai Grecu

24/09/2005 - 14/01/2006

Ouverture du Cube

Vidéo, animation et 3D

Mihai Grecu construit une imagerie labyrinthique et onirique : un monde subliminal peuplé d’êtres-symboles hantés par une angoisse permanente et diffuse. Cette vision imaginaire et perturbante anticipe à peine sur l’avenir (clonage, manipulation génétique, etc.).

Les rythmes se forment dans l’alternance hypnotique des images complémentaires : des éléments microscopiques parasitent des espaces gigantesques, les néons remplacent un soleil occulté, des animaux surdimensionnés se cachent dans l’espace public. Les décors urbains deviennent un terrain de jeu propice à toutes déclinaisons. Dans l’univers de Mihai les buildings ont des défenses de mammouths incrustées dans les façades. Les immeubles s’observent de façon belliqueuse. L’architecture comme les objets ont ici une vie qui leur est propre.

Le labyrinthe des pensées de Mihai Grecu est autant de ponts, de branchements, de connexion entre les mondes, qui permet d’errer et de réaliser sa propre configuration de pensée. C’est une œuvre dévorante dans laquelle fusionnent monde onirique et monde réel.

METAMORPH No.1 et No.2
2004 / 2’30” et 3’20”
Metamorph est une réflexion sur les concepts de virus, parasite, clonage et une mise en abîme de la notion de documentaire. Fragment de vie unicellulaire, ces vidéos ambiguës gardent les traces d’une mystérieuse beauté des formes.

IRONMAN_PLATZ
2004 / 4'40"
En utilisant les clichés des jeux vidéos, ce film semble être une quête absurde placée dans une reconstruction bombardée de la Place de l’Homme de Fer, le centre économique de Strasbourg. C'est à la fois une version démo pour un jeu vidéo à venir, une galerie virtuelle, une série de courtes performances et une négation de l'ordre urbain.

FREON
2004 / 7'45"
Le projet « fréon » se nourrit de son environnement immédiat. C’est une observation frontale des instants en séquences qui rythment notre quotidienneté. Fréon est un filtre à poussière, un aspirateur, une éponge.

TABUN
2004 / 8'00"
Tabun est la première partie d'une trilogie intitulée The toxic gas suite. Ce film mélange les techniques de la vidéo brute, de l'image de synthèse et de l'animation image par image. Il décrit un monde post-apocalyptique : champs et bâtiments désertés, associations absurdes de symboles, clones, etc.

SARIN
2005 / 8'10"
Prolongement de Tabun, ce travail est un essai sur l'angoisse et la solitude des métropoles. Portraits de gens dans les espaces clos, miroirs vs. clones, animaux et zones urbaines abandonnées sont les éléments de cette étrange chronologie. Une peur permanente et sans origine trouble la limite entre réalité et hallucination.

CRAWL
2005/ 6’40/ (collaboration Guo Ran/Mihai Grecu)
Crawl est travail commun de Mihai Grecu et du graphiste Guo Ran. Cette animation expérimentale propose une réflexion sur notre société placée dans un cadre fantastique. [Très] librement inspiré de 'La métamorphose' de F. Kafka, "Crawl" joue avec l'absurdité et la superficialité des relations humaines contemporaines. Les personnages stéréotypés, aux gestuelles caricaturales et répétitives, intéragissent de façon innatendue avec les décors dans un désinvolte emboîtement de 2D et de 3D. Le minimalisme et la froideur des codes graphiques dévoilent des métaphores cyniques et un discours critique envers quelques points-clés du schéma de l'ordre social: la consommation, la famille, la télévision... Avec sa chronologie abstraite et le caractère démesuré de ses protagonistes, ce court métrage s'apparente à un conte postmoderne...

http://www.mihaigrecu.org/