"Le temps des appareils"

31/01/2006 - 25/02/2006

Ouverture du Cube

Œuvres multimédias

"Le temps des appareils" est le titre d'une ligne de recherches développée sous la direction de Pierre-Damien Huyghe de 2000 à 2005 au sein du Centre d'Etudes et de Recherches en Arts Plastiques de l'Université Paris I - Panthéon-Sorbonne. L’exposition du Cube est l’occasion de faire le point sur ces cinq années de recherche à travers une “architecture d’exposition” spécifique.

“Souvent, les images mettent en scène des histoires. Leur teneur narrative dissimule volontiers l'influence de leur technique sur la perception. Voulant ici inverser cette tendance, l’exposition cherche moins à représenter des choses et à exprimer des idées, qu'à exposer au regard quelques unes des capacités des appareils d'images. Ces appareils – l'appareil photographique, l'appareil numérique, la caméra, mais aussi la page d'écriture, le tableau de peinture et, plus récemment, les logiciels et certains codes – sont beaucoup moins qu'on le croit des instruments soumis aux intentions de leurs usagers. Ce sont des modes de production où se fabriquent des formes du temps.

De ces formes, presque toujours banalisées, nous avons rarement un sentiment explicite. L'expérience du temps de l'image tend, pour chaque appareil, à se neutraliser dans un usage dominant, une habitude expressive. Que se passe-t-il si l'on fait retour sur ces habitudes ? C'est ce que le groupe de recherche en arts a entrepris d'examiner en jouant sur les intersections des appareils entre eux. Dans l'ensemble, partant du principe qu'en chaque appareil défile quelque chose – de la lumière, des paysages, des scénarios, des phrases – les étudiants ont travaillé à mettre en évidence des modalités de défilement telles que leur enjeu – des passages du temps – affleure sensiblement.

Une architecture d'exposition où la localisation des œuvres est complexe a été réalisée, en choisissant des écrans informatiquement gérés pour accueillir les données du travail. Les chemins qui donnent accès aux œuvres sont multiples. Seule une architecture virtuelle peut organiser de tels déplacements. Place est ainsi faite organiquement au multiple et à la reproduction. Et même si certaines œuvres, photographiques par exemple, disposent de référents “originaux”, l'exposition elle-même est privée de cette caractéristique. Elle n'a pas de forme de référence. Joue là encore une expérience du défilement.”
Pierre-Damien Huyghe

Avec : Elsa Ayache, David Bihanic, Isabelle Blanche, Pierre Bourdareau, Joffrey Dieumegard, Erell Dubray, Sirine Fattouh, Sophie Fetro, Cyril Hurel, Pierre-Damien Huyghe, Anne Krawczyk, Carole Madelaine, Patrick Nardin, Stephane Rengeval, Leila Saadna, Anne Vincent

Remerciement : Sandrine Morsillo