• Installation

Pixel noir

Antoine Schmitt

à partir du 3 septembre

Installation visuelle générative

Une forme mouvante constituée d’un essai de pixels blancs vidéoprojetés habite toute la surface d’un mur blanc. Celle-ci montre une attirance compulsive pour un vrai tableau carré noir accroché en son centre, sans jamais pouvoir y pénétrer : elle s’y frotte, s’y cogne, rebondit, part, revient… Par le contact des pixels de lumière contre la matière physique et par la référence directe au « Carré Noir sur Fond Blanc » de Kasimir Melevitch, Antoine Schmitt interroge ici le lien entre art programmé et Histoire de l’Art.