• Vidéo

Umidi soni colores

PJ PARGAS

du 8 janvier au 29 juin 2019

aux horaires d'ouverture du Cube

Des tresses ou saillies sonores s’évanouissent dans un sombre grondement. Dans ce vrombissement menaçant et suspensif, quand la totalité du spectre et la multiplicité des timbres donnent un sentiment de plénitude, des petites percussions à peine perceptibles, apparaissent, symbolisant un flux d’énergie divin à la fois dynamique et statique. Une dérive du regard et de l’écoute, une éloge de la lenteur vers un abandon du geste. Ce théâtre du corps (corpus aquae) expérimente les rapports entre le corps, la matière, le mouvement et l’audible. Ces éléments en tension expriment et explorent les sentiments troubles et parfois confus de la nature humaine... la musique se prête à cette introspection, toute en tension : à la fois minérale, sombre et sanguine.