www.lecube.com - Centre de création numérique


Cécile Babiole

Biographie

Pays France

De la musique industrielle dans les années 80 (Nox) aux cultures électroniques et
numériques aujourd’hui, le travail artistique de Cécile Babiole évolue de manière
transversale, croisant les circuits de la musique et des arts visuels. Loin d’une
pluridisciplinarité de mise, c’est le passage d’un langage à un autre, la contamination d'un
code par un autre, et une incessante relecture du rapport entre l'image et le son, qui sous-
tend sa pratique.

Cofondatrice en 1980 du groupe de musique industrielle NOX, Cécile Babiole intègre
rapidement des images dans les performances publiques du groupe : des boucles Super 8,
puis vidéo – transposition du sampling dans le registre de l’image. Elle réalise à la fin des
années 1980 la saga des Xons, qui, sur fond de musique noise, de référence très libre aux
mythes de création et de parodie du film d’action, pervertit de manière légère et efficace,
le genre convenu du film d’animation. En 1998, avec l’installation_performance Reality
Dub, un parcours à bord d’un bus dont les ouvertures ont été obstruées et dans lequel
sont diffusés des images et des sons captés et mixés en direct, elle fait converger dans un
seul dispositif plusieurs aspects constitutifs de sa pratique : images et sons (traités
conjointement), performance, interactivité. En 2001, Circulez y’a rien à voir, dispositif
sonore et visuel interactif, exposé en vitrine et actif à l’approche des passants, introduit de
manière explicite, et comme intimement liées, les notions d’interactivité et d’intervention
dans l’espace public. Deux ans plus tard a lieu la première performance du trio SSS, dont
un enjeu est la réintroduction du geste dans l’univers des musiques électroniques : chaque
protagoniste produit des images (Cécile Babiole) ou des sons (Atau Tanaka et Laurent
Dailleau) sans contact direct avec son instrument : au moyen de capteurs reliés à un
ordinateur pour les deux premiers, d’interférence dans un champ magnétique pour le
troisième (équipé d’un theremin). En 2007, Cécile Babiole réalise Shining Field, une
installation sonore et lumineuse à parcourir dans l’obscurité évoquant sur le plan auditif et
visuel une piste d’atterrissage. Un même programme informatique gère le son et la
lumière.

Depuis janvier 2008, Cécile Babiole est artiste associée à La Filature, Scène nationale à
Mulhouse. Dans le cadre de sa résidence, elle a présenté, en mars 2008, 0,0116  RPM,
installation sonore et vidéo, en avril 2008, avec Laurent Dailleau, Mexican Standoff,
performance musique et image, puis en octobre 2008, avec Blandine Pinon, I’ll be your
mirror, spectacle pour une danseuse et un avatar en 3D, en mars 2009 Control Room,
installation sonore et lumineuse en mars 2010 Pixels, installation sonore et lumineuse et
Donjon performance image 3D temps réel et musique avec Vincent Goudard.
En Juin 2009, son installation-performance Xe-rocks propose de transformer des
photocopieurs en instruments de musique, une création pour L’Espace multimédia Gantner
(Territoire de Belfort).

©2009 ART3000 / LE CUBE - tous droits réservés - www.lecube.com / réalisation Evostruct / Lomitko