La Revue

N°13

Édito

Nils Aziosmanoff

Il y a plus de deux mille ans, Aristote imaginait des « instruments capables de mener par ordre ou pressentiment leur œuvre propre », des machines intelligentes et autonomes, conçues pour nous servir. Cette vision trouve aujourd’hui sa concrétisation avec les développements de l’intelligence artificielle et de la robotique. La production de biens et de services se renouvelle à l’aune de l’automatisation des tâches, des algorithmes prédictifs et de la personnalisation de masse.

Lire

Perspectives

Points de vue

(Presque) fictions

Revenir en haut de la page