Bilan de l’année 2021 du Cube

2001 – 2021, L’ODYSSÉE DU CUBE

En 2001 naissait le Cube, lieu pionnier à la pointe
de la société numérique, dans un contexte de
bourgeonnement créatif inédit. Partout dans le monde
des artistes investissaient alors les potentialités du
numérique pour créer de nouvelles manières de créer.
Avec l’algorithme pour boussole, ils entendaient
dépasser l’horizon des imaginaires pour aborder des
futurs à naître. Ceux d’un réel hybride recomposant
notre rapport à l’espace, au temps, à soi et aux autres.
Que veut dire “créer”, quand la data remplace le
pigment, et quand l’algorithme remplace le pinceau ?
Que veut dire “créer”, quand les œuvres se dotent de
la capacité de voir, d’entendre, d’interagir, et même de
s’auto-créer par elle-même ? Que veut dire “créer”,
quand l’artiste « collabore » avec l’IA pour composer
son œuvre ?

En 2021, ces questions étaient toujours en débat :
dans un monde de plus en plus complexe, connecté
et interdépendant, il nous faut trouver de nouvelles
formes, plus aptes à raconter la complexité du réel.
C’est ainsi que pour nos 20 ans, en septembre 2021,
nous avons proposé à nos publics d’explorer l’impact
de l’Intelligence artificielle dans nos vies.
Parce que face aux déchirures du présent il nous
faut imaginer un meilleur avenir, chaque année nous
formons le vœu que l’émerveillement et l’élan créatif
soient au cœur du dessein collectif, pour faire du rêve
un projet et bâtir ensemble une société plus ouverte,
libre et généreuse.

Nils Aziosmanoff
Président du Cube