June Balthazard

Cinéaste et artiste

Née en 1991 en France, June Balthazard a étudié à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts (ISBA) de Besançon et parallèlement, à la Haute École d’Art et de Design (HEAD) de Genève dans le département Cinéma/cinéma du réel. Elle a également fait un post-diplôme au Fresnoy – Studio National des Arts Contemporains.

Son travail mêle des éléments hétéroclites. Elle confronte notamment le documentaire à des formes plus éloignées du réel (animation, effets spéciaux …), qui ne le trahissent pas, mais au contraire l’éclairent et le transfigurent. En ce sens, ses films sont empreints d’un réalisme magique.

Son travail a été montré dans des musées tel que le Taipei Fine Arts Museum ou des centres d’arts tels que Les Tanneries et La Ferme du Buisson, ainsi que dans des festivals internationaux : le Festival international du film de Melbourne en Australie, le Festival international du court-métrage de Busan en Corée du Sud, Go Short aux Pays-Bas, le Festival du court-métrage de Clermont- Ferrand en France, les RIDM au Canada ou Visions du réel en Suisse, où elle a reçu le prix Opening Scenes en 2018.

Sa dernière réalisation en duo avec l’artiste Pierre Pauze est une installation vidéo, appelée Mass. La pièce est présentée en première mondiale à la biennale de Taipei 2020, sous le commissariat de Bruno Latour et Martin Guinard. Elle travaille actuellement sur la vidéo Le cantique du soleil commandée par le Frac Franche-Comté.

 

Son film Le Baiser du silure, 2018 a été exposé au Cube dans le cadre du cycle “Des réponses technologiques au désordre écologique ?” en 2021. 

June Balthazard

Cinéaste et artiste

Le film Le Baiser du silure, 2018 a été exposé au Cube dans le cadre du cycle “Des réponses technologiques au désordre écologique ?” en 2021.