Thierry Micouin

Chorégraphe

Après avoir obtenu une thèse de docteur en médecine, Thierry Micouin se forme au théâtre puis à la danse. Il est notamment interprète pour Philippe Minyana, Mié Coquempot, Valérie Onnis

Depuis 2002 il collabore avec Catherine Diverrès en tant qu’interprète et vidéaste. Cette chorégraphe évidemment, comme Dominique Mercy et Malou Airoudo associés au Tanztheater Wuppertal, sont les trois piliers fondamentaux, fondateurs de son identité de danseur. Ils l’inscrivent dans la spécificité d’un travail ancré non seulement sur la technique mais aussi sur la perception de l’espace, la matérialisation du temps et l’exploration profonde de la mémoire et de l’imaginaire.
Parallèlement à son activité de danseur, Thierry Micouin développe un travail de création et de recherche sur l’image et la vidéo. Certains de ses films ont été présentés au Centre Georges Pompidou à Paris dans le cadre “Vidéo danse” en 2004 et 2011.
En 2006, il créé et interprète un premier solo, W.H.O. Mêlant danse, vidéo et restitution de récits de vie, il y aborde la question de l’identité sexuelle et de la réalité d’un monde contemporain traversé par la violence des stéréotypes de genre.
En 2009, lauréat du programme Culturesfrance – Hors les murs (Villa Médicis), il choisit New York comme ville de résidence pour créer un projet autour de la prostitution masculine mêlant installation vidéo et performance, Men at work, go slow !. Cette création s’inscrit dans le prolongement de ses recherches initiées avec W.H.O. tout en évoquant l’exposition stéréotypée de ces corps-clichés et les liens existant entre l’escorting et la performance.
La même année, sa rencontre avec Boris Charmatz marque un nouveau pas dans son parcours artistique. Il conçoit Le Petit musée de la danse, présenté dans le cadre de l’exposition Brouillon et est interprète dans deux de ses pièces, Levée des conflits et Enfant et assistant sur sa pièce, Manger.
En 2012, il est interprète dans Tragédie, pièce pour 18 danseurs d’Olivier Dubois et participe à l’exposition de Xavier Leroy, Rétrospective, présentée au Musée de la Danse dans le cadre du Festival Mettre en scène à Rennes. Il rejoindra à nouveau Olivier Dubois en 2016 et est interprète dans Auguri, pièce pour 22 danseurs.

En 2014, il créé Double Jack, en collaboration avec la plasticienne Pauline Boyer. Ce projet aborde le thème de la masculinité. Il est conçu pour deux interprètes et une installation interactive de cinq guitares électriques.
La pièce Synapse pour trois danseurs et une installation visuelle et sonore d’arcs électriques (créée en 2015 au Festival Mettre en Scène – Rennes) a été également réalisée en collaboration avec Pauline Boyer.
Thierry Micouin est artiste en compagnonnage au Manège de Reims pour les saisons 2016-2018. Il y a présenté Backline, sa nouvelle création en novembre 2017. Il démarre une nouvelle collaboration avec le conservatoire de Gennevilliers sur la saison 1819 en tant qu’artiste en résidence.
Après la création en 2017 de Backline au Manège, scène nationale de Reims deux nouveaux projets de création sont en cours :
Tal Coat pièce créée et prévue pour une diffusion en extérieur en septembre 2018.
Projet lauréat du Département 56 suite à l”appel à projet “Corps et Espaces Sensibles”.
Eighteen un duo de Thierry Micouin avec sa fille Ilana âgée de 19 ans, création prévue à l’automne 2019.

Thierry Micouin

Chorégraphe

Coproduction

Double jack, 2014