Karen O’Rourke

Artiste / Chercheur

Née à New-York, Karen O’Rourke est une artiste-chercheur qui vit et travaille à Paris.

Les travaux de Karen O’Rourke mettent en relation la pratique artistique avec la notion de réseau, avec celle d’archivage et avec celle de territoire. Parmi ses réalisations d’arts plastiques dans ce domaine, on peut citer City Portraits (1989-92), Paris Réseau / Paris Network (1993-2000), L’archivage comme pratique artistique (1997-2000), Une carte plus grande que le territoire (2002-2004), Eavesdroplets (2006) et Partially Buried University (2008-2010) qui est une réplique amusée à Partially Buried Woodshed de Robert Smithson.

Ses recherches théoriques sur l’art contemporain ont donné lieu à une série d’articles et ont abouti à deux ouvrages de synthèse. Le premier, Walking and Mapping : Artists as Cartographers (La marche et la cartographie: les artistes en tant que cartographes), doit paraître prochainement (janvier 2013) aux éditions de MIT Press (Cambridge, Mass.). Le second, Des arts-réseaux aux dérives programmées : actualité de « l’art comme expérience » (au sens de Dewey), consiste en une adaptation de son rapport de HDR en vue d’une publication. Elle est Maître de conférences à l’Université Paris I.

Karen O’Rourke

Artiste / Chercheur

Article La Revue

Utopie partiellement enterrée, Mars 2012
Des cartographies autres, Avril 2013